Bienvenue

This post is also available in: English (Anglais)

Sahel Research Group

Center for African Studies & Department of Political Science

Bienvenue!

Le Sahel Research Group de l’Université de Floride est une initiative conjointe qui vise à comprendre les dynamiques politiques, sociales, économiques et culturelles des pays du Sahel en Afrique de l’Ouest. Nous nous concentrons principalement sur les six pays francophones de la région que sont le Sénégal, la Mauritanie, le Mali, le Burkina Faso, le Niger et le Tchad. Nos intérêts se portent également sur les récents développements dans les pays limitrophes au nord et au sud, dont les dynamiques recoupent fréquemment celles des pays sahéliens. Le Sahel Research Group encourage les interactions entre professeurs et étudiants de second et troisième cycles provenant de disciplines variées de l’Université de Floride tout en favorisant les collaborations avec des collègues chercheurs du Sahel.

Suivez-nous sur Twitter, Facebook ou abonnez-vous à notre  Weekly News Brief


Activités récentes du groupe de recherche

Nouvelle bourse de l’OCDE sur l’insécurité et l’urbanisation en Afrique de l’Ouest

Le Sahel Research Group a reçu une subvention de recherche de l’Organisation de Coopération et Développement Economiques (OCDE) d’un montant de 311 000 dollars pour mener des recherches sur les insurrections transnationales au Sahara-Sahel. Notre équipe contribue également à l’Atlas sur les villes africaines de l’OCDE. Ce projet est dirigé par le Professeur associé invité Olivier J. Walther et le Professeur Leonardo A. Villalón sur la base d’un memorandum of understanding entre l’Université de Floride et l’OCDE.

 

Fiona McLaughlin reçoit une bourse NEH pour son travail sur l’alphabétisme vernaculaire

Fiona McLaughlin a reçu une bourse du National Endowement for the Humanities (NEH) pour développer son projet Trans-Saharan Literacies: Writing across the Desert (Alphabétismes trans-sahariens : L’écriture à travers le désert). En démontrant que l’alphabétisme vernaculaire demeure une pratique quotidienne auprès de nombreuses société africaines et en retraçant sa transmission et sa diffusion par les voies de l’islamisation, de l’éducation islamique et des traditions nomades, Fiona renforce la thèse de l’influence transsaharienne.

 

Le Professeur Leonardo Villalón invité au séminaire de l’Open Perspectives Exchange Network

Dans le cadre du réseau d’échange sur les questions sécuritaires OPEN sponsorisé par l’OTAN, Prof. Leonardo Villalón a fait une présentation sur le thème de la fragilité de l’état dans les pays du Sahel. Le séminaire a eu lieu le 3 décembre 2018 à Naples, Italie.

 

 

 

Fiona McLaughlin, invitée au 9ème Congrès de linguistique africaine

Fiona McLaughlin a présenté un papier intitulé Sociololinguistique de l’écriture Ajami vernaculaire au Sénégal lors du 9ème Congrès mondial de linguistique africaine, organisé à l’université Mohammed V de Rabat au Maroc le 25 août 2018.

 

 

 

Pour plus d’informations sur nos activités, rendez-vous sur la page News.


Qui sommes-nous?

Au cours des vingt dernières années, les efforts considérables des pays du Sahel en vue de réformer et expérimenter la démocratie se sont soldés par divers degrés de réussite. Cependant, la région présente encore quelques-uns parmi les plus grands défis de gouvernance du monde. Ces défis ont encore été compliqués par la pression émanent de récents événements en Afrique du Nord et les développements qui s’en sont suivis dans le Sahara. Dans ce contexte, notre but est de comprendre les dynamiques complexes de ces pays qui restent peu étudiés.

Une des préoccupations centrales du Sahel Research Group dès sa création a été de comprendre le développement des institutions démocratiques dans les pays de la région, en particulier les différents systèmes électoraux. Le projet sur les élections transsahariennes (TSEP), subventionné par le Département d’Etat américain a rendu possible des échanges réguliers avec des experts des élections dans chacun des six pays du Sahel. La subvention nous a également permis de développer le site internet TSEP qui fournit des informations sur les processus des systèmes électoraux propres à chaque pays.

Le développement des institutions démocratiques a été compliqué et parfois affaibli par des pressions déstabilisantes qui minaient la région. Grâce à la bourse MINERVA, d’une durée de trois ans, un des efforts principaux du Sahel Research Group a été d’étudier les rapports des processus de réforme politique et les changements socio-religieux qui ont eu une incidence sur la stabilité des pays sahéliens.

Les autres projets de recherche par les professeurs et chercheurs complètent ces efforts en mettant l’accent sur les aspects sociaux, culturels, linguistiques et économiques de la région. Les actualités sur les publications récentes, conférences et autres activités de notre groupe de recherche sont disponibles sur notre page Research Group News. Nous vous invitons à nous faire part de vos commentaires et intérêts et nous serons heureux de correspondre avec d’autres chercheurs travaillant sur la région.

TSEP countries

Senegal SENEGAL Population: 14.3 Million Capital: Dakar
Land Area: 196,722 sq km

“Mauritania” MAURITANIA Population: 3.6 Million Capital: Nouakchott Land Area: 1,030,700 sq km

Mali MALI Population: 17.5 MillionCapital: Bamako
Land Area: 1,240,192 sq km

Burkina Faso BURKINA FASO Population: 19.5 Million Capital: Ouagadougou
Land Area: 273,800 sq km

Niger NIGER Population: 18.6 Million Capital: Niamey Land Area: 1,267,000 sq km

Chad Chad CHAD Population: 11.9 Million Capital: Ndjamena Land Area: 1,284,000 sq km