Cartographie de l’urbanisation en Afrique de l’Ouest

This post is also available in: English (Anglais)

Cartographie de l’urbanisation en Afrique de l’Ouest

Olivier Walther

2019-2020

Co-responsables de recherche à UF: le professeur associé invité Olivier J. Walther (chercheur principal) et le professeur Leonardo A. Villalón. Responsable à l’OCDE: Marie Trémolières.

Contexte
La dynamique démographique et l’urbanisation s’inscrivent parmi les principales transformations de l’Afrique de l’Ouest à venir. Entre 2015 et 2040, la population de l’Afrique de l’Ouest va doubler et les villes absorberont l’essentiel de cette croissance démographique. Il est de ce fait essentiel de comprendre l’urbanisation ainsi que les réseaux et l’économie régionale des villes; les relations et interactions entre villes et zones rurales; l’impact de l’urbanisation sur le genre et l’accès des usagers aux services sociaux.

L’une des principales caractéristiques du réseau urbain ouest-africain est sa nature transfrontalière. Près d’un cinquième de la population urbaine vit à moins de 50 kilomètres d’une frontière terrestre. En 2015, ces populations frontalières urbaines étaient constituées de plus de 27 millions de personnes vivant dans 681 villes de taille et d’importance très diverses. Une étude récente de l’OECD montre par exemple que les villes frontalières ont connu des taux de croissance supérieurs à ceux des autres villes de la région, se spécialisent dans les activités commerciales qui stimulent la croissance et possèdent des densités de population plus élevées.

Objectif
Le Sahel Research Group de l’Université de Floride contribue à l’Atlas des villes africaines dont la publication par le Club du Sahel et de l’Afrique de l’Ouest de l’OCDE est prévue pour 2020. Le principal objectif de cet Atlas est d’analyser les transformations urbaines et d’intégrer leurs dimensions économiques, sociales, économiques et territoriales dans les politiques publiques et le programme de développement.

Financement
Ce projet est financé par le programme « Villes, personnes et mobilité » du Club du Sahel et de l’Afrique de l’Ouest (CSAO) s’étendant sur la période 2019 à 2020. Il s’appuie sur un memorandum of understanding signé en 2017 entre l’Université de Floride et l’OCDE. Ce projet prolonge le projet «Villes et frontières » financé par l’OCDE de 2017 à 2018, dont l’objectif était d’étudier les spécificités des villes frontalières d’Afrique de l’Ouest aux niveaux local, national et international.

Publications
– OECD/SWAC (2014), An Atlas of the Sahara-Sahel: Geography, Economics and Security, West African Studies, OECD Publishing, Paris (lire).
– OECD/SWAC (2018), “Cities: Density, distance, division and regional integration”, West African Papers 20, OECD Publishing, Paris.
– OECD/SWAC (2018), “Cities: Population and morphology of border cities”, West African Papers 21, OECD Publishing, Paris.
– OECD/SWAC (2018), “Cities: Business and health in border cities”, West African Papers 22 , OECD Publishing, Paris.
– OECD/SWAC (2018), “Cities: Accessibility and infrastructure in border cities”, West African Papers 23, OECD Publishing, Paris.
– OECD/SWAC (2019), Africapolis, OECD Publishing, Paris.